Interview de Pierre Cariven, designer de Pierre Eyewear

En 2007, Pierre Cariven se lance, c’est le moment pour lui de créer sa marque, après des années dans le monde de l’optique côté commerce. Il dessine 6 produits qu’il montre à quelques clients en guise de test, c’est ainsi qu’il lance.

Lunettes de vue Walter de Pierre Eyewear acétate transparent

Lunettes de vue Pierre Eyewear – Walter

Vous êtes une marque française et cela vient avec tout un savoir-faire : comment est ce que votre marque est reçue dans le monde ?

J’ai beaucoup de chance, l’univers de ma marque et son image plaisent. Dans le monde de la création, il est difficile d’avoir sa propre identité et les personnes que nous rencontrons à l’étranger ont retrouvé une patte. Mais le cap de la reconnaissance est loin d’être franchi, il faut au moins 15 ans pour cela. La marque Pierre Eyewear commence tout juste à sortir du lot dans le marché et à s’établir.  On travaille très bien au Canada, au Japon où la marque est très reconnue également, la Hollande et la Belgique sont aussi de beaux partenaires. Nos opticiens américains sont très demandeurs de la marque, cela nous donne beaucoup de confiance.

Nous avons commencé au moment de la crise, en 2007. Nous n’avons donc jamais connu les grandes époques et on n’apprend jamais autant qu’en traversant ces épisodes difficiles.

 

Vous avez un nouveau concept de nez flottant, pouvez-vous le décrire à nos lecteurs ?

Il s’agit d’une idée que j’aie eue il y a 5/6 ans, mais je n’avais pas les moyens de développer une ligne de montures en métal compte tenu des coûts. Je voulais absolument la lancer cette année car en tant que créateurs, nous avons tous des idées mais il existe selon moi une véritable synergie de pensée entre nous. C’est le premier qui se lance qui remporte en quelque sorte l’identité d’un concept.

Pour ce nez un peu particulier, c’est le design qui a parlé avant la technique. Je pense souvent à l’esthétique d’abord, c’est ensuite que la mécanique vient. En l’occurrence, c’est l’esthétique qui m’a apporté un nouveau principe technique. Le design peut nous aider à évoluer et à créer des concepts.

Le nez flottant est un pont ressort. Il garantit un grand confort car il vient s’appliquer sur le nez et même en poussant la monture sur le nez, il ne blesse pas car il s’écarte. Il s’ajuste ainsi à toutes les racines de nez, à tous les publics. Nous avons beaucoup eu de succès au dernier SILMO lorsque nous l’avons présenté. Cela nous encourage à développer une gamme métal.

Lunettes de vue nez flottant de Pierre Eyewear

Lunettes de vue Pierre Eyewear – PMC2

 

Est-ce qu’il y a des matières que vous aimez plus travailler que d’autres ?

J’aime l’acétate car on peut créer à l’infini avec cette matière, surtout au niveau des couleurs et ce sont elles qui font notre identité. Nos combinaisons de coloris plaisent et je compose mes propres plaques d’acétate.

Lunettes de vue Cortney acétate rondes de Pierre Eyewear

Lunettes de vue Cortney – Pierre Eyewear

Quelles ont été les lignes directrices de vos dernières collections ?

Je passe par toutes les envies et tous les styles : je peux être dans des montures hyper épaisses, avec des plaques d’acétate massives, colorées, un travail que j’adore et qui a très bien marché.

Ensuite je suis allé vers le très fin, ce que les clients ont aussi beaucoup apprécié et après le super massif et le super fin, je vais faire une collection massive et fine : l’épaisseur sera sur la profondeur de la monture, de profil, on aura l’impression qu’elle est massive, alors que de face, elle aura une allure très svelte. C’est un jeu ! Nous avons aussi eu de très bons premiers retours sur cette idée.

Crédit photo : Pierre Eyewear

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article