Interview de l’opticien créateur Bruno Curtil à Dijon

Bruno Curtil, gérant du magasin d’optique éponyme a répondu aux curiosités de Lunettes Originales. Du vintage avec Oliver Goldsmith aux montures en titane d’élite Orgreen, ce passionné de création nous dit tout de ses coups de cœur créateurs.

Vous êtes un opticien indépendant, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Je ne peux pas marcher en ligne droite, je ne voulais pas être prisonnier. L’indépendance et la liberté c’est primordial pour moi. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes éloignés avec grand bonheur de tous les réseaux ! Je suis petit-fils de fabricants de lunettes et mes parents avaient une boutique d’optique que j’ai reprise. C’était il y a 25 ans. A l’époque l’offre était loin d’être attirante… Il y avait très peu de modèles, eux même déclinés en différentes tailles et c’est tout.

Dans la continuité de cela, vous avez donc proposé très tôt des marques indépendantes, originales et de créateur...

Oui car il y a rapidement eu des marques comme theo, Anne et Valentin, Ic! Berlin qui sont venues nous parler d’autre chose. Il n’y a rien de plus désespérant que de voir une collection de lunettes lambda, sans identité, de style ou de design comme c’est le cas des marques sous licence.

Lunettes de soleil de la marque créateur belge theo, modele composite 1965 rouge et noir

Lunettes theo – modèle Composite 1965

Lunettes de vue Anne et Valentin aux couleurs vives pour femme avec une forme oeil de chat

Lunettes Anne et Valentin – modèle Pencil

J’aime les marques qui ont un véritable ADN, celles qui ont une histoire que je suis année après année. Les marques qui n’ont pas d’ADN s’inspirent directement de la mode actuelle. Les lunetiers créateurs eux ne sont jamais « à la mode », c’est ce qui me plaît. Tout simplement parce qu’ils ont leur indépendance d’esprit dans le design. C’est primordial.

Il doit y avoir un véritable partenariat entre les marques et les opticiens. Je suis extrêmement loyal avec mes fournisseurs. C’est avant tout une question de confiance réciproque, même dans les moments les plus durs car ces lunetiers prennent des risques et se remettent en jeu à chaque collection. C’est un travail que je respecte beaucoup.

 

Vous proposez en magasin des marques qui font des montures en titane, pouvez-vous nous en parler ?

Certains clients qui viennent nous voir nous trouvent parfois trop forts avec des produits trop pointus pour eux. Chez nous, les hommes qui souhaitent acheter des lunettes chics, discrètes, élégantes sans être ostentatoires, trouvent souvent leur bonheur chez la marque Orgreen.

Je voulais compléter mes collections avec quelque chose de plus doux, un peu coloré mais pas trop, moderne, et élitiste. C’est une bonne collection que j’ai complétée avec leur gamme Quantum dont nos clients sont tout aussi satisfaits.

Je suis allé visiter leurs bureaux de design à Copenhague. C’était très intéressant de se rendre sur place, de comprendre comment les produits sont fabriqués, de voir l’implication des personnes qui créent les modèles.

En ce qui concerne la qualité des produits, cela va de soi, c’est essentiel. Quand on propose des montures de plus de 300€, tout doit être parfait, c’est un investissement qui ne supporte pas la médiocrité. Le titane est une matière légère, costaud, et durable. Les laques sont bien posées et les couleurs sont intemporelles.

Monture pour femme sobre et élégante de la marque Orgreen, spécialiste des lunettes en titane d'exception

Monture optique du créateur Orgreen – Modèle Snow

 

L'opticien bruno curtil à Dijon avec le modèle solaire Afterglow d'Orgreen en titane et de couleur anthracite

Bruno Curtil et le modèle Afterglow d’Orgreen

Nous avons parlé de métal, mais vous avez également des montures très pointues en acétate !

Oui, avec Oliver Goldsmith par exemple, une marque que j’aime beaucoup travailler. Je cherchais le côté authentique, vintage, avec une véritable histoire. C’est très important de transmettre l’histoire des créateurs et les gens en sont friands. Ils aiment savoir ce qu’ils portent sur le nez !

Quelle monture solaire avez-vous portée cette saison ?

Une monture Orgreen, Afterglow. C’est un classique chez eux. Je voulais une monture bien masculine, un peu profilée, avec une double barre. Je l’ai faite dans un coloris gun metal, elle remplit parfaitement bien son rôle !


Magasin de l'opticien Bruno Curtil dans le centre ville de Dijon, une boutique haut de gamme

 

Bruno Curtil Opticiens
17 Rue Piron
21000 Dijon
Tél : 03 80 30 23 06

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article