Interview de Gaëtan Bizzini

Gaëtan Bizzini est un designer modeleur numérique qui a déjà travaillé pour les plus grandes marques. Depuis trois ans, il enseigne la conception et le design de montures au sein du Bachelor de Lunetier Créateur (BLC) de l’ISO (Institut Supérieur d’Optique). L’occasion pour lui de transmettre sa passion à la nouvelle génération de lunetiers et d’opticiens.

Qu’est-ce qui vous a motivé à être enseignant au sein du Bachelor de Lunetier Créateur de l’ISO ?

J’aime transmettre, j’ai beaucoup d’expérience. J’ai commencé à travailler dans le luxe très tôt, pour de grandes marques telles que Louis Vuitton ou Cartier. Après avoir travaillé pendant deux ans comme designer auprès de la marque Fendi à Rome, je suis revenu en France pour collaborer avec Philippe Starck en tant que modeleur numérique. J’ai été consultant pour d’autres marques avant de voir l’annonce de l’ISO pour le nouveau programme du Bachelor de Lunetier Créateur. Cela m’a tout de suite plu et j’ai envoyé mon CV.

C’est la troisième année où j’interviens dans le cadre de cette formation : j’en suis très content. J’enseigne des cours de modelage numérique et de management des produits et accessoires haut de gamme. J’apprends aux étudiants comment réaliser des modélisations, des rendus, des prototypages rapides à l’aide de l’impression 3D. Les élèves m’apportent beaucoup. Leur travail change et évolue énormément.

Monture lunettes Starck Eyes designer numérique Gaëtan Bizzini

Monture Starck Eyes

Création Gaëtan Bizzini design numérique lunettes solaires

Création Gaëtan Bizzini

On travaille en cours comme dans un bureau de design : les idées fusent, on échange beaucoup. Je leur apprends à détecter tous les codes d’une marque, à puiser dans l’histoire de cette dernière pour créer quelque chose qui soit à la fois inventif et fidèle à l’esprit du lunetier.
Lunettes solaires marque Olivier Peoples designers américains

Lunettes Oliver Peoples

Comment faites-vous travailler les étudiants entre les nouvelles technologies et l’artisanat ?
Lunettes solaires marque Chrome Hearts modèle Fafbert rose

Lunettes Chrome Hearts

Quand ils arrivent au sein du BLC, beaucoup d’élèves n’ont jamais dessiné. Je leur apprends les bases du dessin à main levée et leur donne des notions de 3D. Je leur montre comment dessiner en les poussant à reproduire un modèle que j’ai dessiné avec les codes de la 3D. Ils commencent le dessin au feutre et au crayon bic puis apprennent doucement les bases du dessin graphique. Je leur donne les clefs pour comprendre comment construire et comment avoir les bases de ce qui leur servira de plan.

A quelles évolutions ou changements dans le milieu de la lunetterie tentez-vous de former les étudiants ?

Pour ma part j’aimerais que les élèves intègrent par la suite un magasin créateur pour parler du produit : aujourd’hui, la clientèle est très sensible à cela. Je souhaite amener les étudiants à décrypter les codes des différentes marques, à apprendre comment embellir une monture, etc. Nos élèves partent soit dans des bureaux de design soit dans le pôle communication de magasins créateurs. Certains vont même jusqu’à créer leurs propres montures.

Je leur apprends également à réaliser des plans avec des cotations, afin de servir plus tard d’intermédiaire entre le styliste et la fabrication. Nous restons par la suite très en contact : ceux-ci font souvent appel à moi pour des conseils, des devis, etc.

Lunettes Lolita Lempicka designer Gaëtan Bizzini modèle rouge

Monture Lolita Lempicka réalisée par Gaëtan Bizzini

Est-ce qu’il y a des marques que vous appréciez particulièrement ?

J’ai travaillé pendant 5 ans pour la marque Starck Eyes, je pense que c’est celle qui se détache le plus en termes d’innovation. J’aime beaucoup les montures d’Oliver Peoples et les lunettes de Chrome Hearts pour le souci du détail, les reliefs poinçonnés et la façon dont les branches sont travaillées.

 

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article