Lunettes Coco Song : interview de Michela Del Tin

Michela Del Tin, responsable marketing d’Area98, nous parle de l’entreprise et en particulier de la marque Coco Song, dont les modèles uniques en leur genre sont un festival de couleurs et d’éléments précieux !

Comment est né Coco Song ?

La marque Coco Song a été créée en 2005 sous l’impulsion créatrice d’Eliso Tessaro, directeur artistique d’Area98. Après des années de recherches, il parvient à imaginer une paire de lunettes qui réunit et concentre tous les éléments et les symboles de l’Extrême Orient. Le nom même de la marque est d’inspiration asiatique.

En effet, Song est une dynastie qui a régné dans un Empire de Chine à son apogée d’un point de vue culturel. Cependant nos collections s’adressent à un public occidental. En d’autres mots, l’Orient est réinterprété pour l’Occident.

Lunettes Coco Song, inspiration asiatique
Lunettes de vue en acétate bicolore, modèle Carry On de Coco Song

Lunettes Carry On

Lunettes optiques rectangulaires, modèle Beautiful Thing de Coco Song

Lunettes Beautiful Thing

Qu’est-ce qui rend vos lunettes uniques d’un point de vue créatif ?

Plus que l’envie de réaliser des modèles qui retranscrivent les couleurs, l’histoire et même les valeurs d’un monde lointain, il y avait le désir d’utiliser un matériau nouveau et insolite en lunetterie : la soie.

Les motifs que l’on voit sur les montures ne sont pas imprimés, ce sont des inserts de tissus que nous pouvons agrémenter d’autres éléments comme des pierres semi-précieuses, des plumes, des feuilles et même de la mousse végétale.

Cela demande forcément une grande maîtrise technique mais cela garantit surtout qu’aucune paire de lunettes Coco Song ne ressemble à une autre. Les personnes qui achètent nos lunettes savent qu’elles possèdent une pièce unique. C’est aussi pour cela que nos clientes désirent souvent en acquérir d’autres pour compléter leur collection. Il y a un véritable lien qui s’établit entre le consommateur et l’objet en lui-même. On le sait grâce aux commentaires de nos clientes sur les réseaux sociaux : « Mes Coco Song sont les plus belles, je les adore ! »

Lunettes optiques en acétate, modèle Nobody Away de Coco Song

Lunettes Nobody Away

Quelles sont les nouveautés que vous avez présentées au Mido* 2017 ?

Quelques nouveaux modèles comme le Nobody Away. Chaque monture est proposée en 4 couleurs différentes. Nous avons surtout dévoilé une nouvelle ligne qui s’adresse à un public plus jeune : CCS by Coco Song. Cette collection s’inspire de Coco Song et garde des éléments clés en mettant de côté les influences orientales.

Ce qui la distingue de Coco Song, ce sont l’absence d’ornements et le fait que nous expérimentons et innovons beaucoup du point de vue des couleurs. Les éléments naturels comme la soie, les fleurs séchées ou les plumes – qui depuis toujours distinguent la marque Coco Song – sont insérés dans de nouveaux acétates transparents, cristallins ou de couleurs perlées. Ce sont des lunettes modernes et fraîches, pensées pour les femmes de moins de 35 ans.

Lunettes de vue en acétate transparent, modèle CCS101 de Coco Song

CCS by Coco Song

Monture en acétate fleurie, modèle CCS101 de Coco Song

CCS by Coco Song

Vous avez parlé d’une initiative très intéressante lors de ce Mido, quelle est-elle ?

Il s’agit de la première édition du Coco Song Award, un concours réalisé en collaboration avec la Harim Accademia Euromediterranea de Catane. Notre marque mise beaucoup sur la créativité, c’est pour cela que nous avons décidé d’inviter des étudiants à s’exprimer librement, en réalisant pour nous un modèle solaire.

Les 5 finalistes ont été présentés au Mido après avoir été choisis par un jury composé des membres de la direction d’Area98, de Gabriella Ferrera présidente de Harim Accademia Euromediterranea, des partenaires commerciaux des principaux marchés où Area98 opère et enfin, des représentants de la presse du secteur de l’optique.

Les étudiants font par la suite un stage à distance pour l’entreprise au cours duquel ils auront l’occasion de créer des prototypes de leurs propres lunettes avec 3 variations de couleurs. C’est lors du Silmo** 2017 que nous dévoilerons le nom du vainqueur.

Prototype lunettes Zhe Zhi par Selene Cassarino pour le Coco Song Award

Lunettes Zhe Zhi par Selene Cassarino – Coco Song Award

Coco Song Award

Lunettes Coco Song Awar Bambusa Carla Vinci

Lunettes Bambusa par Carla Vinci – Coco Song Award

Lunettes Roots Roberta Pinna Coco Song Award

Lunettes Roots par Roberta Pinna – Coco Song Award

Parlons d’Area98, comment ont été choisies les marques qui vous représentent ?

Le fil rouge de toutes nos marques se résume à créer des collections hors du commun. Elles ont toutes une identité forte.

Robert Rüdger est une marque pour homme qui devient unisexe. Elle mise sur l’expérimentation, avec des matériaux peu communs et nobles comme la corne et le bois mais aussi sur la high-tech avec la fibre de carbone ou le HDCA (High Density Cellulose Acetate), un acétate exclusif particulièrement flexible. La Matta s’adresse aux femmes matures et sensuelles.

Quant à Kaos, c’est une marque qui possède une ligne unisexe très ludique ; les 2 marques se distinguent par leurs couleurs exubérantes, audacieuses et percutantes mais également par les ornements sur les branches.

Pour finir Oliviero Contini et Genesis sont des lignes un peu plus faciles à porter bien que les lunettes soient elles aussi caractérisées par l’utilisation de la couleur et l’attention aux détails. Il n’y pas un modèle qui ne soit pas orné d’un détail ou d’une décoration.

*Le salon international de l’optique qui s’est déroulé à Milan du 25 au 27 février 2017.
**Le salon international de l’optique qui se déroule chaque année à Paris.

Crédit photo : Coco Song

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article