Lunettes de soleil Hesseman et St Hubbins de SALT.

Le changement de saison, ça a du bon. Au-delà du plaisir de contempler les transformations d’une nature affairée à glisser vers la froidure, c’est l’occasion de goûter les nouvelles collections automne-hiver. Écophile convaincu, le lunetier SALT. a repris le chemin de la création pour livrer ses derniers fruits mûris au soleil californien et destinés à embellir les escapades au grand air bientôt mordant.

Lunettes de soleil en métal double pont nouvelle collection 2017 SALT., modèle Hesseman

Lunettes SALT. – Hesseman

Loin des rentrées citadines studieuses, les sous-bois sauvages ont inspiré les bureaux d’études de SALT. Plutôt masculin, le modèle solaire Hesseman Black Sand s’impose pour les virées automnales aux attractives palettes tonales. Verres bruns dégradés comme un terreau forestier, cerclage anguleux et branches en titane sombre aussi fins que des brindilles, l’esthétique n’a rien cédé à la technique et sent bon l’humus humide au coin du feu.
Monture solaire pour homme du créateur californien SALT. modèle Hesseman de la collection 2017
Lunettes solaires en acétate translucide et verres colorés, modèle St Hubbins de SALT., nouvelle collection 2017

Radicalement opposée, la monture St Hubbins Crystal s’attaque à un froid plus septentrional. Face avant en acétate transparent comme un glacier arctique, forme aviateur aux courbes revisitées façon iceberg fondu, les lunettes plongent le regard dans deux trous d’eau d’un bleu polaire. Délicat et mystérieux, l’ensemble dégage une sérénité diffuse rehaussée par des branches en bêta-titane argenté aux lignes fluides. Idéal pour guetter les premières aurores boréales.

Monture solaire en acétate pour homme et femme du créateur SALT., lunettes St Hubbins de la nouvelle collection 2017

Lunettes SALT. – St Hubbins

La communion avec la nature est un état d’esprit. Créateur habité par des valeurs environnementales, SALT. va une fois de plus puiser son inspiration dans les merveilles qui nous entourent. Happé par les flammes et la glace, le designer américain troque volontiers les maillots de bain contre des parkas fourrées. Une proposition séduisante aussi dure à refuser qu’un mug de café brûlant le soir au bivouac.

Crédit photo : SALT.

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article