Lunettes vintage pour femme forme Papillon Anne & Valentin

Histoire des formes des lunettes rétro et vintage

Vous le savez maintenant, l’Histoire des lunettes est longue, et pas forcément très riche en rebondissements esthétiques et artistiques… Mais à partir du milieu du XXe siècle, c’est une tout autre histoire ! Lunettes Originales revient avec vous sur les modèles de légende du siècle précédent, ramenés à la vie par des opticiens spécialistes de la restauration.

Vous serez incollables sur les différentes formes : des modèles Pantos aux montures pilotes en passant par les lunettes papillon et les paires de lunettes oversize, revisitez avec nous les modèles de lunettes iconiques pour peaufiner votre style vintage !

Les années 30 : les lunettes pilotes survolent le monde

Aujourd’hui, si vous voyez au cinéma un pilote d’avion qui porte sur son nez une paire de lunettes rectangulaires, vous sentiriez que quelque chose ne va pas… Et de fait ! Ces lunettes célèbres sont à l’origine créées pour protéger au maximum des rayons du soleil les yeux des aviateurs. Au début des années 30, l’armée de l’air américaine commande à l’opticien new-yorkais Bausch & Lomb des lunettes qui peuvent être enfilées et ôtées tout en gardant son casque ou en ayant un masque à oxygène. Souvent caractérisées par un double pont métallique, les pilotes ont des verres aplanis au niveau du nez qui donnent au visage une allure aérodynamique et forte.

De là naissent les lunettes Aviator. Lorsque les soldats américains sont arrivés en héros au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, on ne doute pas que les montures viriles et mystérieuses ont ébloui les Européens tout juste sauvés. Commercialisées au grand public dès la fin de la guerre, les lunettes pilotes ont un succès total et se répandent comme traînée de poudre. Aujourd’hui encore une référence, elles sont portées en solaires comme en optiques par les hommes et par les femmes. La forme est incontournable, et ponctuera à merveille votre look vintage d’une touche à l’ancienne.

Lunettes aviator pour hommes du créateur TAVAT© TAVAT – Modèle EDGE I

Les années 40 : tous pantois devant les lunettes Pantos

Des lignes sobres, un arrondi épuré, des charnières saillantes… Les lunettes Pantos, c’est un classique de la lunetterie. Très simplement, leur forme est ronde ou ovale, aplatie sur le dessus. Rien d’extravagant, et pourtant… La forme Pantos possède un « on ne sait quoi » de profondément vintage. Ces modèles étaient très répandus dans les milieux artistiques et éclairés des années 40. Fabriquées en plastique, les lunettes cristallisaient toute la créativité que supposait l’invention de cette matière nouvelle. Porter une paire de lunettes Pantos à l’époque, c’est tourner son regard vers un futur plein d’horizons culturels nouveaux. Porter ces lunettes aujourd’hui, c’est faire honneur à une époque emplie d’idéaux, et reprendre le flambeau d’une culture avertie et sure d’elle. Adeptes de l’ancien, vous trouverez avec la forme Pantos le bonheur d’un accessoire vintage, sobre et intello !

Les années 50 : le vol des lunettes papillon

Certains les confondent avec les montures cat-eye ou oeil de chat. Si la distinction est subtile, les lunettes papillon suscitent le même effet : un design renversant, une féminité assumée, une élégance raffinée. Lorsque ce modèle de lunettes vintage pour femme arrive sur le marché de la mode au début des années 1950, la séduction opère instantanément. Portées par les célébrités de l’époque comme Marylin Monroe ou Audrey Hepburn, les lunettes papillon deviennent les lunettes qu’il faut avoir. Certains visagistes vous expliqueront que la forme élancée des extrémités supérieures de la monture offre une impression visuelle de lifting, tandis que d’autres spécialistes vous raconteront que ce n’est qu’un effet de mode dû aux actrices…

Lunettes de vue Anne et Valentin modèle Fauvette

© Anne & Valentin – Modèle Fauvette

Pourtant, quelque chose d’aérien, de sulfureux et de félin semble habiter ces lunettes en forme d’amande, conférant à leur porteur une dynamique à la fois classique et sensuelle. Un rajout délicat aux sourcils rappellera l’allure sobre et l’air cultivé des dactylographes de l’époque, tandis qu’un cerclage épais et brillant en acétate fera écho au glamour du cinéma hollywoodien… Faire le choix d’une paire de lunettes papillon, aujourd’hui où les stéréotypes sur les femmes subsistent, c’est se réapproprier un accessoire vintage et le façonner à sa manière, en dépassant les conventions admises et en jouant sur l’exagération que porte en elle cette forme de lunettes. Pour voler à sa guise, le papillon n’a-t-il pas besoin que soit ouvert à lui le champ des possibles ?

Les années 60 : la démesure des lunettes oversize

À mesure que grandissaient les foules lors des concerts des Rolling Stones ou des Beatles, les lunettes prirent aussi de l’envergure chez les créateurs. Modèle emblématique majoritairement féminin, les montures oversize, littéralement « surdimensionnées », portent bien leur nom. Dessinées en grande dimension, les paires de lunettes deviennent alors de véritables masques, qui recouvrent les sourcils et débordent sur les pommettes, conférant à chaque visage une imposante assise.

Si certaines stars ont profité de ces montures pour se protéger des paparazzis, on ne peut pas dire que se chausser de lunettes oversize garantisse la discrétion. Les cercles, souvent épais, brillent de mille feux sous les projecteurs ou les flashs des appareils photographiques. Ces montures typiques des sixties sont largement (c’est le cas de le dire) devenues iconiques, grâce à des stars comme Jackie Kennedy, Diana Ross, Brigitte Bardot ou encore Françoise Hardy. Les modèles oversize reviennent sur le devant de la scène aujourd’hui, et continuent à nous en mettre plein la vue.

Image à la une : Anne & Valentin – Modèle Slam