Concours des Meilleurs Ouvriers de France : tout un savoir-faire mis en lumière

Tous les ans, le concours des Meilleurs Ouvriers de France récompense les artisans les plus talentueux. Xavier Christin, qui a remporté le titre il y a 42 ans, a fondé avec d’autres l’association des Meilleurs Ouvriers de France lunetiers, pour se regrouper et pour transmettre leur savoir-faire. Il nous parle de cette institution.

Découvrez le savoir-faire unique des créateurs des lunettes avec Lunettes Originales© MOF Lunetiers

POUVEZ-VOUS NOUS RACONTER VOTRE PARCOURS ?

J’ai obtenu mon BTS opticien dans les années 1970. Par la suite, je me suis inscrit aux MOF un peu par hasard, alors que je n’étais pas lunetier : en tant que collectionneur, je possédais un très grand nombre de lunettes, et suite à une rencontre avec un chef d’atelier, je me suis laissé convaincre de préparer le concours en secret. Je suis devenu Meilleur Ouvrier de France lunetier en 1978 : c’était un challenge personnel, nous espérions tous être à la hauteur… ça a été une explosion de joie quand les résultats ont été annoncés ! De là, toutes les portes se sont ouvertes. J’ai travaillé dans l’industrie, dans l’adaptation de lentilles. J’ai également contribué au développement de lunettes électroniques capables de corriger la DMLA. Ce métier est une passion, aujourd’hui je continue à faire du prototypage et d’enseigner, même à la retraite.

AVEC D’AUTRES LUNETIERS AYANT OBTENU LE TITRE, VOUS AVEZ DÉCIDÉ DE FONDER UNE ASSOCIATION…

Oui ! Au hasard des rencontres… Au départ nous souhaitions juste nous retrouver autour d’un repas avec les autres MOF lunetiers, puis les organisateurs du SILMO nous ont proposé de tenir un stand lors du salon, pour faire des démonstrations en direct. Cela s’est renouvelé l’année d’après, et encore la suivante… Nous avons fini par créer l’association en 2008. Après diverses recherches, nous avons contacté 27 lunetiers ayant obtenu le concours, qui ont accepté de nous rejoindre : en réalité 62 artisans ont été récompensés depuis 1927, mais presque tous ceux qui sont en vie font partie de l’association.

Montures fabriquées à la main pour le concours du Meilleur Ouvrier de France© MOF Lunetiers

Nous avons ensuite démarré l’école en 2010, à Morez, pour transmettre notre savoir-faire. Elle a donné ses premières formations en 2011, de façon totalement indépendante, en ne partant de rien. Cela a amené beaucoup de motivation aux jeunes !

VOUS FAITES DE PLUS PARTIE DU JURY DU CONCOURS DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE LUNETIERS. QUELLE EST SON HISTOIRE ?

Le Concours des Meilleurs Ouvriers de France est organisé chaque année depuis 1927. Au départ, l’objectif était de référencer l’élite des artisans d’une profession, dans des domaines où le compagnonnage n’existait pas. À Paris surtout, ceux qui travaillaient le bronze entre autres n’étaient pas reconnus. Il s’agissait de proposer l’équivalent du titre de Compagnon du Devoir, tout en restant dans la société civile et sans engagement sur plusieurs années.

COMMENT SE DÉROULENT LES ÉPREUVES ?

Le concours du Meilleur Ouvrier de France récompense les plus belles créations de lunettes faites manuellement© MOF Lunetiers

Le concours regroupe 240 métiers, bien que certains aient disparu, et que d’autres apparaissent, comme la catégorie « communication graphique-conception de sites internet ». Pour participer, il faut avoir 23 ans minimum, c’est ouvert aux Français et aux étrangers.

Le jury est composé de membres de l’éducation nationale, de représentants de l’industrie et de meilleurs ouvriers de France. Ce sont eux qui attribuent le titre de meilleur ouvrier de France : ceux qui le deviennent le sont à vie, ils peuvent faire partie d’une société nationale des lauréats.

Ce n’est pas un diplôme professionnel, mais une reconnaissance de capacité. Avant, il suffisait d’avoir les connaissances manuelles et techniques pour s’inscrire dans une discipline, même si ce n’était pas votre métier. Les choses ont changé : devant l’affluence des candidats, depuis 3 ans il y a un examen écrit de qualification, avec des questions théoriques pour sélectionner ceux qui passeront l’épreuve pratique, qui se déroule soit en loge (pour les cuisiniers) soit en atelier (comme pour les lunetiers), avec un sujet donné.

IL S’AGIT DE L’ORGANISATION GÉNÉRALE. QUELLES SONT LES PARTICULARITÉS POUR LES LUNETIERS ?

La réussite n’est pas basée sur des critères esthétiques, mais bien sur la réalisation technique. On ne juge pas le design, les montures fabriquées ne sont pas faites pour être confortables, ni même portables. L’essentiel est de rentrer dans les normes très précises, avec des cotes qui doivent être exactes au centième près (avec plus ou moins 5 centièmes de marge), donc les faces sont plates pour être mesurables, ce qui n’est pas le cas pour les montures que l’on porte au quotidien.

En lunetterie, on ne peut pas contrôler les moyens qu’utilisent les candidats : ils façonnent leurs œuvres dans leur atelier, donc en termes de matériel rien n’est interdit. Si les cotes sont justes, ça passe ! Il n’y a plus de classement avec des médailles, tous ceux qui ont minimum 18 de moyenne obtiennent le titre. L’année dernière, il y a eu 5 lauréats MOF lunetiers, ce qui est exceptionnel : l’un d’entre eux avait réalisé son modèle à la main, un autre en 3D, et trois s’étaient servi de commandes numériques. Parmi eux, un candidat avait choisi de façonner le titane, ce qui est extrêmement difficile.

Découvrez les lauréats du Meilleur Ouvrier de France depuis sa création !© MOF Lunetiers

EXISTE-T-IL D’AUTRES CONCOURS POUR LES PLUS JEUNES ET LES PROFESSIONNELS DE L’OPTIQUE ?

En optique, il y a en réalité 3 concours : optique commerciale, optique de précision et lunetterie. Les Meilleurs Ouvriers de France organisent aussi le concours des meilleurs apprentis de France, avec 20 métiers représentés.

Retournez à la page Les prix d’excellence, pour découvrir les concours les plus prestigieux de la profession.