Les petites lunettes : la boutique chaleureuse d’une maman opticienne

Sous le soleil de la Côte d’Azur, les enfants ont enfin un lieu où l’on s’occupe bien de leurs yeux. Dans la boutique de Noémie, les jeunes niçois sont bien accueillis, de l’adolescent au tout-petit. Lunettes Originales vous raconte son coup de cœur pour cette maman, devenue opticienne spécialisée pour offrir à tous des lunettes de la meilleure qualité.

Les plus jeunes peuvent choisir leurs lunettes dans leur boutique Les Petites Lunettes© Les Petites Lunettes

LA PETITE HISTOIRE

Comment vous est venue l’idée d’ouvrir une boutique de lunettes pour enfants ?

À l’origine des Petites Lunettes, il y a un évènement qui m’a fortement marquée. J’étais opticienne en magasin et, après la naissance de mon premier enfant, j’avais décidé de faire une pause dans ma carrière. Comme de nombreux optométristes, je travaillais à cette époque chez un ophtalmologue. Un jour, j’ai dû garder ma fille âgée de 4 ans. Alors qu’elle s’amusait avec un appareil de mesure, servant à définir les défauts visuels, j’ai failli m’évanouir : j’ai découvert qu’elle souffrait d’un astigmatisme hors-norme… Et qu’en tant que spécialiste, je ne m’en étais même pas aperçue.

Les Petites Lunettes vous fait découvrir les lunettes optiques pour fille

Bien malgré moi, je suis alors passée de l’autre côté de la barrière. En tant que cliente chez les opticiens, j’ai pu voir que les rayons pour enfants étaient refoulés le plus loin possible tout au fond des magasins. Le constat était sans appel : soit les professionnels n’étaient pas sympathiques, soit ils refusaient purement et simplement de s’occuper des enfants.

J’ai alors recherché en vain un magasin spécialisé, mais il n’en existait aucun dans toute la région Sud-Est. Le plus proche se trouvait… à Lyon ! Ma décision était prise : il fallait créer un espace dédié aux lunettes des petits, pour leur offrir un choix et un accueil dignes de ce nom. Aujourd’hui, je remercie ma fille : elle m’a ouvert les yeux !

LE PETIT CONCEPT

Vous avez alors imaginé une échoppe avec une décoration et un aménagement spécifiques ?

Oui. J’ai conçu une boutique chic, avec des couleurs pastel : je ne voulais pas de motifs niais ou trop infantilisants. J’ai installé des coins pour jouer comme une cuisine, un espace avec des livres, des cubes… Les bambins sont tellement occupés qu’ils ne pensent même pas aux lunettes ! Du coup, pas d’énervement, parents et enfants sont sereins : c’est lorsqu’ils s’ennuient que les petits crient et s’excitent.

Les parents aussi apprécient ?

Oui, ils sont très soulagés : enfin un opticien qui s’occupe de leurs fils et leurs filles, avec des espaces pour eux !

sur la Côte d’Azur, la boutique Les Petites Lunettes propose des lunettes optiques et solaires pour les enfants et adolescents

LES PETITES LUNETTES

Parlez-nous de vos collections. Les styles et les modèles sont-ils aussi variés que pour les adultes ?

Ma gamme est très large au niveau des designs : comme chez les adultes, certains enfants ont des goûts plutôt classiques, quand d’autres vont vers des lunettes plus originales. Ensuite, je réponds à toutes les demandes, pour leur permettre de profiter de leurs loisirs sans être gênés par leurs problèmes visuels : ils peuvent donc trouver des masques pour le ski à leur vue, ou encore des lunettes de piscine également munies d’une correction.

Le choix est vaste en effet. L’étendue des prix l’est-elle aussi ?

Oui, je tenais à cet aspect : dans ma boutique, j’essaye de proposer la fourchette de prix la plus large possible. Mon objectif, c’est que chaque enfant puisse être équipé, c’est pourquoi j’ai une très grande variété de lunettes remboursées par la couverture maladie universelle. Il était hors de question que des petits sortent de mon magasin sans rien !

Quel âge ont-ils, ces petits ?

J’accueille des porteurs du bébé à l’adolescent. Mon plus jeune patient avait à peine 1 mois, son père et sa mère venaient suite à une intervention pour une cataracte congénitale. Mais j’ai vu aussi arriver un autre public auquel je ne m’attendais pas : les adultes avec un visage très fin. Ils trouvent ici des lunettes adultes en version miniature, et ils sont ravis !

Pour répondre à cette variété de besoins, quelles marques conseillez-vous aux parents ?

Je leur propose des marques qu’ils ne peuvent pas trouver ailleurs : je ne voulais pas miser sur des licences inspirées de dessins animés américains…

Une sélection de pièces optiques et solaires uniquement pour les plus jeunes chez Les Petites Lunettes !© Les Petites Lunettes

Sur mes étagères, vous trouvez donc des optiques haut de gamme de maisons comme Lafont, Very French Gangsters (une entreprise 100 % Française), Paul & Joe, Façonnable, ou encore Tête à Lunettes (par la créatrice Caroline Abram). Nous avons également des lunettes Eleven Paris qui vont très bien aux adolescents, ainsi que des produits de la marque Chloé, qui conçoit des articles de grand luxe, et qui sélectionne ses points de vente soigneusement.

LIRE LA SUITE

Et pour les adolescents ?

Lou Créations est l’une de nos lignes fétiches pour eux : des collections à leur taille, qui leur plaisent beaucoup, car ils ont un visage trop large pour les modèles enfant, et trop petit pour les gammes adultes. Ils sont à un âge où ils veulent faire comme les grands !

RÉPARER LES PETITS MALHEURS

Le service après-vente représente une part importante de votre activité ?

Oui, tout à fait. Nous faisons énormément de réparations : c’est un besoin spécifique aux montures pour enfants, et c’est la raison pour laquelle les opticiens refusent souvent de proposer des gammes adaptées à leur âge.

Contrairement à vous… Est-ce que ces prestations sont payantes ?

Pour moi, ce type de service se veut gratuit et c’est normal. Les enfants n’ont pas la même motricité que les adultes, ce n’est pas de leur faute s’ils cassent leurs lunettes. Jusqu’à 16 ans, ils ont droit à une monture par an. Pour eux, nous réalisons le suivi après-vente sans frais pendant au minimum 1 an.

Les Petites Lunettes propose d'ajuster les montures optiques des enfants

Est-ce que l’ajustement fait partie de ce suivi ?

J’y accorde une importance particulière, et je sensibilise les parents à ce sujet. Je les invite à venir ajuster très régulièrement les montures, et c’est aussi gratuit bien au-delà d’un an. Les lunettes doivent couvrir l’orbite jusqu’aux sourcils, et être réglées pour ne pas glisser, sinon l’enfant regarde au-dessus, et la correction ne fait plus effet. De plus, le besoin est très évolutif chez les plus jeunes : ils grandissent vite, et il leur faut des montures qui leur aillent.

Pour terminer, avez-vous des projets pour l’avenir ?

Pour l’instant, beaucoup de parents se rendent dans des enseignes franchisées pour les lunettes de leurs enfants. Ils pensent, à tort, que les opticiens indépendants pratiquent des tarifs plus élevés. J’espère qu’avec les nouvelles réglementations qui vont entrer en vigueur, ils se rendront compte que dans ma boutique, ce n’est pas plus cher qu’ailleurs. Dans le futur, je veux leur montrer que la qualité n’est pas forcément hors de prix !