Retrouvez la qualité Yuniku et le style Orgreen pour vos lunettes sur-mesure !

Impression 3D plastique

Quel est le point commun entre les lunettes imprimées en 3D de Yuniku, Mykita, ou encore Powder and Heat ? Non, ce n’est pas le sur mesure – bien que toutes ces marques le permettent – ni le design original. Regardez de plus près… Vous voyez cette texture si caractéristique ? C’est cela qui rassemble ces montures, leur composition même : le polyamide.

Admirez la texture des lunettes Yuniku en polyamide, plus communément appelé nylon.

© Orgreen + Yuniku

Matériau de la catégorie des polymères, le polyamide est le plastique le plus utilisé en impression 3D. Aussi connu sous le nom de nylon, on le retrouve sous forme de poudre ou de filaments, colorés ou non. L’imprimante chauffe la matière et construit strate par strate les objets demandés. Plus le nombre de couches est important, plus le résultat est réussi.

Lunettes et nylon : une histoire solide

Le nylon offre un résultat ultra léger avec une finition lisse et non granuleuse comme sur ces lunettes de soleil de la marque Forma.

© Forma

Il existe de nombreux autres matériaux que l’on imprime en 3D. Mais, si le polyamide est le plus employé, c’est d’abord pour sa facilité d’utilisation qui en fait le partenaire idéal du prototypage.

Une fois les premiers émois passés, le nylon se révèle un atout de choix dans la production proprement dite des lunettes : ultra léger, il est l’un des rares matériaux permettant une finition lisse et non granuleuse. Les polissages peuvent offrir brillance ou matité en fonction des envies, et la colorisation post-impression est tout à fait possible. De plus, sa grande résistance aux chocs, à la chaleur (jusqu’à 120 °C) et aux intempéries en fait un objet parfait pour le quotidien.

C’est pourquoi on ne s’étonnera pas que Yuniku by Hoya, le concept de lunettes conçues et imprimées en 3D, ait choisi le nylon. La perfection du rendu des modèles de la marque nippone est frappante : tous les procédés chimiques sont maitrisés, pour tirer de cette matière la quintessence même de sa fluidité, de sa résistance et de sa flexibilité. Entre les mains des designers Hoet ou d’Orgreen, les lunettes Yuniku jouent sur le granité délicat ou sur l’aspect mat que permet le polyamide. De quoi faire de ce matériau un solide ami pour vos lunettes sur mesure !
Admirez le modèle Cabrio de la collaboration entre Yuniku et Hoet alliant résistance et flexibilité.

© Yuniku by Hoet – Cabrio

C’est encore sa grande flexibilité qui permet à des marques comme Forma de proposer des lunettes de sport vraiment adaptées, design et ultralégères. La marque basée à Budapest en Hongrie s’efforce également de conserver une démarche responsable, en choisissant un nylon écologique et en privilégiant le recyclage.

Découvrez le processus de fabrication des lunettes Forma

Le polyamide est donc le matériau de premier choix utilisé pour la fabrication de lunettes en impression 3D. Ses nombreuses qualités ainsi que sa simplicité d’utilisation en font un indéniable atout pour les lunetiers modernes et créatifs.

Image à la Une :  Yuniku + Orgreen