Lunettes de vue M3048, marque du Japon Matsuda

Des lunettes au Japon

Terre de l’excellence, de l’honneur et des arts subtils, le Japon est aussi le pays des lunettes. Il est, avec la France, l’un des plus grands fabricants de lunettes au monde, et la qualité de ses lunettes créateurs est internationalement reconnue et prisée.

Le luxe du Japon

Parce que la fabrication japonaise est un gage de grande qualité, quelques lunetiers fabriquent leurs montures au pays du soleil levant, et ils ne s’en cachent pas : le made in Japon mérite sa réputation.

La marque américaine de lunettes de luxe Barton Perreira a choisi le Japon pour fabriquer ses lunettes dans la pure tradition nippone. Tout y est fait main selon des procédés ancestraux qui mettent en valeur le savoir-faire du pays en matière de lunetterie.

Lunettes Barton Perreira

Une tradition lunetière centenaire

C’est dans la préfecture de Fukui que la majeure partie des lunettes japonaises sont créées. À elle seule, la province représente plus de 95% de la production du pays !

Carte des marques japonaises

Et c’est justement à Fukui qu’est né Masunaga, l’un des plus anciens noms de la lunetterie traditionnelle. Fondée en 1905, la marque est aujourd’hui un fleuron des montures japonaises. Toutes ses lunettes sont fabriquées à la main, en acétate, et ne poursuivent qu’un seul but : la perfection. Chaque paire est le fruit d’une conception soigneusement élaborée, d’un travail minutieux et d’un savoir-faire vieux de plus de cent ans.

Matsuda, un autre créateur nippon, confectionne des montures de très grande qualité 100 % fabriquées au Japon. La marque mise sur des matières luxueuses comme l’or, l’argent, ou encore le titane. Or, c’est au Japon qu’ont débuté les lunettes en titane, et le pays bénéficie d’un savoir-faire exceptionnel dans le travail de ce métal.

Avec ses nombreuses marques de luxe, de ses connaissances artisanales et de ses innovations technologiques, le Japon s’est imposé depuis longtemps comme l’un des fiefs de la lunetterie haut de gamme.

Image à la Une : Matsuda