Interview de Ghislain Duroy

Ghislain Duroy est lunetier d’art et Meilleur Ouvrier de France, lorsqu’il ne crée pas des montures d’exception dans son propre atelier, il transmet son savoir aux étudiants du Bachelor de Lunetier Créateur (BLC) de l’ISO. 

 

Lunettes optiques créateur français Ghislain Duroy argent diamand

Création Ghislain Duroy

Qu’est-ce qui vous a poussé à être enseignant pour le BLC ?

C’est la deuxième année où j’interviens au sein du Bachelor de Lunetier Créateur. Je me suis lancé tout simplement parce que j’ai vu des étudiants passionnés, amoureux de lunettes, avec des profils divers, mais tous animés par l’envie de reprendre possession de leur outil de travail. Qu’ils veulent être dans la lunetterie en étant designers ou être opticiens, les élèves du BLC ont la volonté de se recentrer sur l’aspect lunetterie que comporte le titre d’ « opticien lunetier » qu’ils ont déjà.

De mon côté, je sentais que c’était le moment pour moi de transmettre mon savoir-faire. Je dessine et je crée des lunettes depuis plus de 20 ans. Cela me permet d’apporter aux étudiants mon expérience, une certaine noblesse de la lunetterie, ma vision des choses.

lunettes creation originale meilleur ouvrier france ghislain duroy

Lunettes de vue Ghislain Duroy

redim-lunettes-ghislain-duroy-argent-925-saphir-rubis

Lunettes Ghislain Duroy (argent 925, saphir et rubis)

atelier opticien lunetier alencon ghislain duroy meilleur ouvrier france

Atelier de Ghislain Duroy à Alençon

Je leur montre comment on crée des montures pour que les clients soient non seulement satisfaits au moment où ils les découvrent, mais aussi sur le long terme.

Je travaille étroitement avec tous les étudiants : on corrige les dessins ensemble, je les guide dans les aspects techniques de la conception d’une monture, très concrètement et matériellement. Nous sommes autant dans l’ultra manuel en créant des montures de toute pièce artisanalement, qu’avec des outils numériques.

Chaque année, je mets la barre un peu plus haute et je constate que les étudiants de la promotion précédente sont en train de construire des carrières plus qu’intéressantes et internationales.

A votre avis, quels sont les défis que la nouvelle génération devra relever ?

Le défi pour la jeune génération sera de reprendre possession de la lunetterie française. Beaucoup de fabricants et lunetiers se sont tournés vers l’étranger pour des raisons économiques. Nos futurs diplômés avec des formations comme celle du Bachelor de Lunetier Créateur chercher du travail à l’étranger, ils ont les clés en main pour faire carrière en France.

Aux yeux de nombreux professionnels de la lunetterie, la formation du BLC est un véritable vivier de talents. Cette reconnaissance est bien la preuve que le défi est relevé !

 Un autre challenge, c’est celui du métier d’opticien qui est en train de changer. Il faut faire face aux mutuelles et rester indépendant à la fois. Les opticiens doivent se tourner vers d’autres objectifs, d’autres façons de travailler.

Est-ce qu’il y a des créateurs qui se démarquent dans le paysage de la lunetterie ?
J’apprécie les marques qui proposent une véritable traçabilité. Le fondateur de la marque française Frod’s par exemple a conçu sa propre collection, il est allé voir lui-même un fabricant français afin de collaborer avec lui. Pour moi c’est un véritable créateur soucieux de son produit.

On peut aussi être un créateur en proposant des choses classiques mais qui n’ont jamais été vues sur le marché. Pour Frod’s, ce sont les couleurs qui sont inédites. On voit de plus en plus de petits créateurs qui vont dans cette direction et c’est très encourageant.

 

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article