Interview de Morgane Delobel

La lauréate du prix spécial conception monture du Bachelor de Lunetier Créateur (BLC) de l’ISO Paris a répondu aux questions de Lunettes Originales ! Morgane fait partie des nouveaux visages de la Relève et elle nous donne son point de vue de professionnelle en herbe sur la lunetterie haut de gamme dans laquelle elle s’est spécialisée. 


Morgane Delobel 

► BTS opticien lunetier
► CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) responsable technique de magasin d’optique
► Bachelor de Lunetier Créateur à l’ISO Paris (Institut Supérieur d’Optique) [promotion 2014-2015]
Depuis son année au BLC :
► Opticienne collaboratrice dans 2 magasins d’optique créateur : Optique des Vosges et Optique Cauderlier à Paris

lunettes createur piero massaro collection viaggio

Lunetier créateur Piero Massaro

 

Pour vous que signifie le luxe en lunetterie ? Y a-t-il une marque qui le représente particulièrement bien à vos yeux ?

Pour moi, le luxe en lunetterie ne peut être associé au luxe de la mode vestimentaire. Les grandes marques telles que Chanel, Dior… ne sont pas à l’image d’une fabrication de luxe dans le domaine des lunettes.

À mon goût, le luxe en lunetterie est représenté par un travail de grande qualité avec des marques comme Lindberg qui travaille des matériaux très nobles tels que la corne, ou la marque Lunor avec ses charnières en argent. On peut également avoir des lunettes en acétate d’excellente qualité avec beaucoup de recherche dans la réalisation, où le touché y est particulier comme chez Piero Massaro.

lunettes vue atelier créateur lindberg

La marque danoise Lindberg

Dans ces magasins, nous travaillons des marques de créateurs, nous essayons de dénicher des petites pépites, pas forcément encore très connues mais avec une qualité et un design hors du commun. Nous avons aussi notre propre collection de semi-sur mesure.
A quoi ressemblera le métier d’opticien demain ?

Pour moi, le métier d’opticien va se diviser en deux parties à l’avenir. D’un côté, les magasins « discount » ou les grandes chaînes, ceux qui vont s’aligner au diktat des mutuelles avec des montures banales, peu chères, et qui vont travailler les verres que les mutuelles leur imposeront.

D’un autre côté, celui qui m’attire, des opticiens en quête de différenciation. Des boutiques qui souhaitent créer un concept particulier, fidéliser une autre clientèle, proposer des produits uniques, différents, innovants, de bonne qualité.

Je pense que dans les deux cas, l’opticien trouvera la clientèle qui lui correspond. Mais celui qui voudra se positionner entre les deux, risque de ne pas perdurer.

lunettes vue metal fine lunetier français lunor

Lunettes de vue Lunor

 

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article