Retrouvez la qualité Yuniku en collaboration avec le designer Orgreen.

Les lunettes en impression 3D

Voilà presque vingt ans que l’impression 3D, ou fabrication additive, révolutionne notre monde. Secteur créatif s’il en est, l’optique s’est emparée très tôt de ses possibilités design et technologiques.

Les pas de géant de l’impression 3D

C’est dans les années 2000 que naquirent les imprimantes 3D fonctionnelles. Conçues initialement pour de petites quantités, elles étaient destinées aux industries. Il fallut attendre près de dix ans pour que la fabrication additive sorte du champ du prototypage pour fleurir dans celui de la confection de pièces définitives.

Aujourd’hui, la production 3D est utilisée dans tous les domaines. Éléments d’usinage, maquettes d’architecture, objets du quotidien et même chocolat… tout devient possible avec les avancées technologiques.

Les imprimantes 3D sont une révolution dans le monde de l'optique ! ic! berlin l'a bien compris...

© ic! berlin

Les techniques d’impression en 3D sont multiples, mais la grande majorité repose sur la création en volume strate par strate, à l’aide d’un polymère chauffé qui aura besoin d’un temps de refroidissement. Des innovations récentes, comme le frittage laser, permettent d’utiliser directement un matériau solide et ouvrent la voie à des impressions en métal.
ic! berlin vous propose sa collection de lunettes imprimées en 3D.

© ic! berlin

 

L’impression 3D un nouvel outil pour les lunettes créateurs

Il est de plus en plus rare aujourd’hui de trouver des lunetiers fabriquant les montures entièrement à la main… Mais lorsque l’on voit les possibilités qu’offre l’impression 3D, il ne semble pas y avoir de raison de s’inquiéter de ce constat. Les imprimantes 3D sont en effet des outils qui réduisent considérablement le temps de production d’une paire de lunettes, permettent de réduire les déchets de la découpe et garantissent un résultat final toujours idéal. Des marques créateurs n’ont pas hésité à s’emparer de cet outil polyvalent : petit aperçu, en deux dimensions !

ic! berlin propose I See Exoskeleton, une collection d’un autre genre. Nul besoin d’assemblage, les modèles sont imprimés en 3D d’une seule pièce : cela offre de nouvelles opportunités de design que la marque s’est empressée d’explorer.

ic! berlin vous présente I See Exoskeleton, une collection de montures imprimées en 3D d’une seule pièce.

© ic! berlin

Un peu plus au nord, c’est à Copenhague que l’on retrouve Monoqool, lunetier spécialisé dans l’impression 3D. Son objectif : utiliser la technologie pour créer des modèles à la fois innovants et inspirés du meilleur du design danois.

Lunetier spécialisé dans l’impression 3D, la marque danoise Monoqool créée des lunettes à la fois innovantes et design.

© Monoqool

L’excellence des lunettes Yuniku 3D by Hoya

Très tôt, de grands noms ont lancé leurs gammes imprimées en 3D. Yuniku, le concept d’Hoya, est le fer de lance de la lunetterie sur mesure. En collaborant avec Materialise, l’un des acteurs principaux de l’impression 3D dans le monde, Yuniku s’est assuré de flirter avec l’excellence en matière de technologie.
Le concept est total : grâce aux techniques de pointe de son scan en 3D, les montures Yuniku proposent le meilleur de la performance de lunetterie sur mesure technologique.

Bieke Hoet, la designer d'Hoet, vous parle de l'impression 3D des lunettes
Le modèle de lunette Cabrio issu de la collaboration entre Yuniku et le designer Belge Hoet.

© Hoet by Yuniku – Cabrio

On comprend alors que Yuniku se soit associé au designer Hoet… La marque belge est l’un des créateurs qui exploite au maximum toutes les possibilités qu’offre l’impression 3D. Grâce à cette technologie avancée, il est désormais possible d’intégrer aux montures des structures internes, des creux et des reliefs à l’intérieur même de l’architecture des lunettes.

Ce qu’aucune autre technique n’est capable de réaliser. Les limites du design sont repoussées par la marque belge, ouvrant un espace infini à la création lunetière 3D de Yuniku.

Les montures optiques Yuniku en collaboration avec Orgreen sont un mélange de minimalisme à la scandinave et de prouesse technique nippone.

© Orgreen + Yuniku

Le rendu final de la création imprimée en 3D est frappant. La collection sur mesure Orgreen+Yuniku offre un effet granité, léger et agréable, inédit en matière de lunetterie, qui ne peut être permis que grâce à l’impression 3D de pointe de Yuniku. La collaboration donne un petit bijou de minimalisme à la scandinave et de prouesse technique nippone. Se mariant à merveille avec les coloris finement choisis par Orgreen, le rendu structurel est bluffant. On frétille déjà à l’idée de voir ce que nous réserve le concept d’Hoya pour les collaborations à venir !

Une technologie toujours plus accessible !

Mais l’impression 3D, ce n’est pas que pour les marques déjà bien installées. Grâce à des coûts de production réduits, de petits lunetiers peuvent aussi s’y essayer. Si la technologie ne remplace pas la maîtrise, son accessibilité ouvre des chemins vers la création à ne pas négliger.

Concevoir un objet destiné à la fabrication additive nécessite des compétences propres. Bien entendu, le savoir-faire lunetier est toujours indispensable : on ne dessine pas une paire de lunettes sans prendre en compte de nombreux paramètres tels que le pont, les tenons, l’insertion des verres… Néanmoins, le travail de design se fait désormais au travers d’autres logiciels de modélisation appelés CAO (Conception Assistée par Ordinateur).

Ces logiciels de CAO peuvent être plus ou moins difficiles à prendre en main, leur complexité dépendant de la finesse et du nombre de fonctionnalités qu’elles contiennent. Cela permet à des créateurs très variés de se lancer dans le monde des lunettes, à notre plus grand bonheur !

Pour imprimer des lunettes il faut utiliser les logiciels de modélisation appelés CAO (Conception Assistée par Ordinateur).

© MOF

La société de services aux opticiens Optimaker a mis en place une application destinée à former et à donner accès à l’impression 3D de montures sur mesure. Le pack qu’Optimaker met à votre disposition des opticiens leur permettra de mesurer, de concevoir et d’imprimer eux-même des lunettes personnalisées.

Optimaker propose une application pour former et donner accès à l’impression 3D de montures sur-mesure aux opticiens.

© Optimaker

Image à la Une : Orgreen + Yuniku