Freakshow et ses lunettes 7ème art

Chez Freakshow, on aime faire les poches. Pas les vôtres, celles des icônes du 7ème art. Cette fois, le créateur atypique français est allé fouiller dans le sac de Carole Bouquet et la veste d’Al Pacino pour concevoir deux modèles très typés.

À l’image de l’actrice française qui a inspiré les designers de Freakshow, les lunettes Bouquet sont classiques et modernes à la fois. Bénéficiant d’une ligne ultra féminine, d’un rouge passion,  ce modèle accompagnera le charme discret de la bourgeoisie qui ne souhaite pas pour autant être passe-partout. Clin d’œil aux ambassadrices du cinéma des fifties, les branches mettent en avant un motif pied-de-poule, habituellement utilisé dans la mode textile. C’est classe, comme Carole !

freakshow lunettes vue rouge bouquet cat eye

Bouquet

Mais Freakshow n’en reste pas là. Avec le modèle Serpico, exit le regard à la française façon film d’auteur. Ici, on descend dans les rues de New York et ses bas-fonds corrompus. Hommage au policier intègre qui refusait de se la jouer profil bas, ces lunettes solaires nous jettent au visage une monture années 70 double pont. Associée à des branches en métal brossé, elle possède un look radical, implacable, pour le bad boy qui n’a pas froid aux yeux.

freakshow lunettes solaires serpico acier brossé

Serpico

À nouveau, le créateur décalé Freakshow nous embarque sur les plateaux de cinéma pour notre plus grand bonheur. Le scénario est brillant : des modèles identitaires et affirmés pour un regard face caméra qui en impose. Indispensable à la sortie des salles.

Crédit photo : Freakshow

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article