Interview à la marque Sébastien Geslin

Sébastien Geslin est une marque française de lunettes en bois spécialisée dans l’univers du luxe. Découvrez davantage sur la marque..

Pourquoi vous être lancé dans l’aventure des lunettes en bois ?

Ce sont des matières nobles et nous avons d’excellents savoir-faire en France concernant le travail du bois, notamment en lunetterie, en lutherie, en ébénisterie, en archerie, etc. Cela fait partie d’un patrimoine français qui ne doit pas disparaître, et qui s’exporte assez bien.

Nous maîtrisons la fabrication de A à Z, nous ne sommes pas uniquement des assembleurs. En effet, nous élaborons toutes les parties de nos montures et nous confectionnons même nos propres charnières.

Tout faire nous-mêmes nous a permis d’imaginer des systèmes innovants dans le domaine de l’optique, de développer des mécanismes de réglages relativement complexes. Chaque monture épouse parfaitement chaque morphologie de visage pour un confort maximisé. Or, le manque de confort est un reproche fréquemment fait aux lunettes en bois.

Avoir la main sur la fabrication permet aussi de lancer des innovations fonctionnelles, techniques et design.

Lunettes de vue en bois, Sébastien Geslin

Quelles sont les subtilités techniques du travail du bois ?

Travail du bois chez Sébastien Geslin

Le lamellé-collé, qui consiste à découper de fines lamelles de bois et à les coller ensemble, représente 99% du travail des lunetiers du bois. Ce procédé nécessite un certain savoir-faire mais la fabrication reste assez rapide. Les 1% restant sont des marques comme la nôtre, qui fabriquent autrement. Nous travaillons d’une manière différente, avec des processus qui prennent plus de temps et s’apparentent notamment au travail que fait le luthier sur le violon. Toutes nos feuilles de bois sont moulées à la main. C’est un travail d’artisan : 60 à 70 montures sortent par mois. Ce sont des pièces uniques : nous ne sommes pas dans des logiques de volume ! Cela prend du temps et demande un savoir-faire spécifique.

Il y a une segmentation dans les lunettes en bois, comme sur tous les marchés. Le côté luxe n’est pas beaucoup représenté dans ce domaine. Ce qui nous a plu, c’était de développer un produit excellent et fonctionnel.

Comment s'effectue le choix des matériaux, entre volonté écologique et exigence de qualité ?
Nous utilisons des matériaux naturels nobles. Faire des lunettes était une évidence, mais tout en respectant la nature puisqu’elle nous offre des ressources que nous essayons de magnifier et devons respecter.

L’univers des lunettes en bois est un secteur très marqué par les bois rares. Il y a des bois, certes magnifiques, mais qui favorisent le développement de systèmes opaques et la destruction d’essences fondamentales. Il était important pour nous de mettre de côté ces essences, aussi belles fussent-elles, pour nous recentrer sur des labels de gestion durables des forêts. Ainsi, nous n’utilisons que 5% des bois existants.

Essence de noyer ébonisée de sébastien geslin

Essence de noyer ébonisée

Lunettes de soleil en bois et voiture rouge, sébastien geslin

Finalement, avoir une vraie restriction au niveau du choix des essences permet d’innover et de redécouvrir des systèmes de teintes naturelles qui pouvaient exister au XVIè ou au XVIIè siècle dans la lutherie, l’ébénisterie ou l’archerie.

Nous avons redécouvert des principes de teintes datant de plusieurs siècles qui permettent d’obtenir des bois très noirs sans avoir besoin d’ébène. Nous n’utilisons pas de bois rares, mais nous pouvons quand même obtenir le même rendu.

De manière générale, nous sommes constamment en train d’innover. Nos recherches portent actuellement sur des essences de bois fossilisées depuis plusieurs milliers d’années. Nous espérons pouvoir faire des lunettes avec ce matériau à la fois antique et écologique.

Notre activité est un mélange de métiers d’arts qui se retrouvent dans la lunetterie. Nous allions des savoir-faire ancestraux avec des techniques plus modernes.

Vous êtes donc spécialisés dans le luxe. Qu'est-ce que cela implique ?

Le luxe implique des exigences de qualité, de durabilité et de fonctionnalité. Nous sommes dans l’univers de l’excellence des produits et des processus de fabrication. Nous utilisons actuellement du bois et des métaux précieux, comme l’or, mais à l’avenir nous travaillerons sûrement le cuir.

C’est aussi le service qui permet de se positionner dans le luxe. Il faut être là pour donner des conseils aux clients et assurer un service après-vente impeccable auprès des opticiens.

Lunettes de vue en bois de la marque sébastien geslin

Quels sont vos modèles préférés et pourquoi ?

Les montures sont peu comme nos enfants. Nous y mettons un soin tout particulier, les voyons « partir » et les suivons. Chaque paire est numérotée et porte un prénom. J’ai moi-même des enfants et je n’ai pas de préférence pour l’un d’entre eux, je les chéris tous.

J’ai des clins d’œil plus appuyés qui font références aux personnages historiques qui me sont chers, voyageurs, grands explorateurs… Des personnages français féminins ou masculins.

Les lunettes Jules Vernes, par exemple, me plaisent beaucoup, forcément : nous sommes assez proches de son univers de mécanismes, de travail du métal et du bois.

J’ai aussi un faible pour les montures Alexandra, en référence à Alexandra David-Néel, l’exploratrice. Nous avons réussi à récréer un effet léopard en utilisant uniquement du bois !

Quelles sont vos prochaines actualités ?

François & Sébastien sera au Silmo, le salon international de l’optique à Paris, en septembre. Nous serons aussi au Salon du luxe à Paris en octobre. Et nous avons de nouveaux opticiens qui nous distribuent en France, mais aussi à travers le monde : États-Unis, Taïwan, Londres, Japon…

Crédit photo : François & Sébastien

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article